Plutôt saucisses ou brochettes ?

Bonjour  !

Bizarre ce titre vous pensez ?

Vous allez comprendre dans un instant où je veux en venir

Parce qu’il y a une super leçon à retenir de ça pour bien comprendre comment devenir libre et autonome dans sa pratique musicale

Sisi !

Vous allez vous dire : « Wa, tordu le mec » !

Et vous avez raison

Vous avez compris que je ne ressemblais en rien aux autres profs que vous avez pu rencontrer dans les institutions censées être des références

99% de ceux qui aiment (ou aimeraient) être de bons musiciens visent immédiatement à jouer en groupe

Et c’est logique, puisque c’est quand même ça le must, non ?

Jouer tout seul sous sa douche n’a rien d’alléchant…

Pourtant, j’en connais beaucoup (énormément même) qui jouent pendant des années avec d’autres et qui, seuls, ne savent plus rien faire !

 

Comment c’est possible ça ?!

Passer des années en groupe de percussions et ne toujours pas avoir le sens du rythme quand il s’agit d’accompagner quelqu’un ?

Chanter dans une chorale (même excellente) longtemps et toujours chanter un tout petit peu faux quand il s’agit d’interprêter seul ?

Le trac me direz-vous ?

Possible en effet…

 

Mais pas seulement ! (pas du tout même ?)

Et voilà où je veux en venir avec mes saucisses et mes brochettes

Les premières « jouent » côte à côte »

Les dernières « jouent ensemble » !

Mouais, basique vu comme ça ?

 

J’explique un peu plus

Pour réussir à jouer vraiment « ensemble », cela demande de développer deux compétences en simultané :

1- L’écoute de soi (pour être juste et en rythme)

2- L’écoute de l’autre (pour ne pas faire n’importe quoi)

 

Les saucisses, elles, jouent côte à côte et n’écoutent que les autres OU que elles… 

En n’écoutant qu’elles, elles n’apportent rien et risquent de perdre l’ensemble et tout faire capoter

En n’écoutant que les autres, elles vivent en permanence « juste derrière » l’autre. Ca semble tenir la route, mais quand on enlève la béquille ?

Badaboum ! Ca ne tient plus debout…

 

Les brochettes, elles, jouent « ensemble » !

Comment ? En tenant chacune leur rôle, parfaitement défini dans leur individualité !

 

Vous avez compris que ce n’était qu’une comparaison un peu rigolote pour bien vous faire comprendre l’erreur commise par un grand nombre de « praticiens » de la Musique

Jouer « ensemble » n’est possible que si chacun a d’abord travaillé lui-même jusqu’à être « autonome » !

Le jeu en groupe vient ensuite compléter le travail, pour réajuster et retourner ensuite à son travail en solo si nécessaire

 

Il n’y a que là, dans le silence de soi-même, qu’on peut réellement développer ses talents musicaux ! Et pas besoin d’instruments de Musique pour ça

Ni de barbecue en fait, vous avez raison ^^

Votre corps suffit !

 

Alors , plutôt saucisses ou plutôt brochettes du coup ?

 

Si comme moi, vous préférez ces dernères, n’oubliez pas de cliquer ici avant Dimanche soir à minuit !

 

A tout de suite !

 

Mika, l’Anthropophone

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.