5 astuces pour dépasser ses difficultés rythmiques

5 astuces pour dépasser ses difficultés rythmiques

Bonjour à tous !

Apprendre les Percussions Corporelles, c’est bien… mais comment retenir plus facilement et naturellement les patterns (boucle rythmique) ? Comment travailler efficacement en allant droit au but ? Voilà quelques questions auxquelles il n’est pas facile de répondre quand on débute les Percussions Corporelles, cup songs et Percussions alternatives… Surtout si on n’est pas musicien à la base… Autant prendre les bonnes habitudes tout de suite 😀

Voici 5 bonnes habitudes à mettre en place dès le début :

1- Travaillez lentement

Et oui… Ca parait bête mais pour améliorer ses performances rythmiques et musicales, il est nécessaire de commencer lentement, même très lentement au début… On a tendance à être impatient et à vouloir tout de suite aller vite… Mais sans lenteur préalable, la vitesse devient problèmatique !! La régularité n’y sera pas et vous n’aurez aucune endurance… Il s’agit de faire en sorte que les rythmes que nous apprenons deviennent des réflexes !!

Et aussi bizarre que cela puisse paraître, jouer lentement est bien plus difficile que de jouer vite… Parce qu’il devient difficile de rester régulier dans son tempo… Il est donc temps de vous trouver un bon métronome, de préférence capable de gèrer les subdivisions du temps… Nous y- reviendrons bientôt dans un autre article…

Voici le métronome en ligne gratuit que j’utilise actuellement : 

metronome en ligne gratuit - Percussions Corporelles

1- Commencez par règler votre métronome à 50 bpm pour commencer et à règler le nombre de temps par mesure (Quand on est débutant, les mesures sont binaires (subdivisions du temps par 2 ou 4 en général) avec 3 ou 4 temps par mesure : 3/4 ou 4/4). Je me répète mais nous y reviendrons très bientôt dans un autre article.

2- Travaillez votre phrase rythmique à ce tempo jusqu’à devenir fluide, le but est que votre façon de jouer soit la plus naturelle possible… (Plus jeune, ma prof de Piano imposait un seuil de réussite : 10 fois jouée correctement, je pouvais passer au tempo supérieur… Un peu rigide je vous l’accorde mais formateur !! Et puis je l’aimais bien alors j’l’ai fait… et je regrette pas ;))

3- Lorsque la phrase est maitrisée à ce tempo, je monte le bpm de 5 points et ainsi de suite jusqu’au tempo souhaité

Certaines phrases plus compliquées ou pour lesquelles vous rencontrez des difficultés d’execution vont vous demander de démarrer encore plus lentement… N’hésitez pas à le faire… Vous serez ravi du résultat, croyez-moi…

Si vous adoptez cette méthode systématiquement, vous serez stupéfait des résultats sur le long terme… En plus, vous permettrez à votre cerveau de déconnecter, un peu comme si l’apprentissage devenait une sorte de méditation active pour faire le tri naturellement dans nos énergies négatives… (Arg, Brocéliande, sors de ce corps :p)

2- Pensez aux gestes plutôt qu’aux sons

Lorsque l’on a bien compris l’enchaînement des gestes mais que son corps ne répond pas comme on le voudrait (je sais, c’est pareil pour moi et ça m’agace toujours autant… Mais là encore, voici une occasion d’apprendre à maîtriser son impulsivité :p PS : Note pour plus tard : Faire réparer l’écran du téléphone qui me servait de métronome et ne plus essayer de lui apprendre à voler…grrrr)

Que faire ?

Et bien, encore une fois, ça parait bête comme astuce mais pourtant, ça aide !! Voyez la rythmique comme une chorégraphie… Observez la trajectoire de vos mains, de vos pieds. Par exemple, dans la première « boucle » du Tuto #1 , Les mains forment comme un cercle qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre : To Ké ti Ké – Les 2 bras font des mouvement simples d’avant en arrière et sont désynchronisés… Etc, vous pouvez appliquer cela à toutes les parties de votre rythme… En parallèle, en procédant ainsi, on mobilise en même temps sa mémoire kinesthésique, auditive, visuelle, spatiale, musicale… (Ca va faire plaisir à nos lecteurs psychomotriciens ça ;))

3- Faire la chorégraphie mentalement

Pour imprimer le schéma de notre nouveau rythme, une fois qu’il est acquis bien-sûr, on peut tout simplement le visualiser avant de le jouer… Se remémorer mentalement les gestes avant de passer à autre chose… Ça va participer à la mémorisation pour plus tard… Parfois, quand je n’ai pas le temps d’entretenir toutes les boucles que je connais, je m’efforce de les réviser mentalement (éviter de le faire en conduisant… :p)…

Le cerveau ne fait pas la différence entre une expérience imaginée et une expérience réellement vécue, alors c’est comme une répétition pour de vrai, autant en profiter non ? 

Et si vous rencontrez des difficultés, cela va faciliter le travail… Evidemment, ça ne remplacera pas le fait de le jouer réellement, mais ça va aider à terme, alors ne vous en privez pas 🙂

4- Un son à la fois

Pour travailler les rythmiques plus compliquées, les deux astuces qui suivent vous seront d’un grand secours… Biensûr, ces exercices sont à faire avec le métronome, il doit d’ailleurs devenir votre meilleur ami, qui vous suit partout… (Voilà, l’idée, c’est qu’il soit le moins encombrant possible…)

Vous allez reprendre toute la chorégraphie et n’ajouter qu’un seul son à la fois, jusqu’à obtenir la plus grande stabilité rythmique possible… Une fois que c’est fluide, on ajoute un geste de plus et ainsi de suite… Cette fois, on garde le même tempo jusqu’à la fin de l’apprentissage du rythme. Une fois la boucle, le pattern acquis dans son intégralité, on peut doucement augmenter le tempo comme expliqué dans le Point n°1 de cet article.

5- Zoom sur les enchaînements

Enfin, dernière astuce très efficace pour progresser rapidement en Percussions Corporelles et tout autre instrument de Musique d’ailleurs… Plutôt que tout reprendre à chaque fois, on va tout simplement « zoomer » sur les fins de mesure ou passages plus délicats. Par exemple, dans le tuto #2, enchaîner les mesures à l’étape où on doit les coller ensemble n’est pas si évident… Revoyons ça…

Mesure 1 : Toum toum toum touka, toukitikoum

Mesure 2 Toum toum toum —toukouta

Entre ces deux mesures, on peut déjà rencontrer une difficulté, celle de bien redémarrer avec le pied droit par exemple et bien sur le temps 1 (Sur le métronome, le temps à un son légèrement plus aigu que les autres, le pied droit doit sonner pile en même temps !). Ensuite, quand on boucle ces deux mesures, la difficulté réside au même endroit, le temps 1 de la mesure… C’est là, qu’on peut faire un « zoom »… Je m’explique…

Plutôt que de simplement boucler depuis la première mesure, on va démarrer avant la fin de la 2e mesure, pour ne travailler que ce passage là en profondeur… On laisse démarrer le métronome sur 1 -2 – 3 puis toukouta (le TA tombe sur le 4e temps)  puis le début de la mesure 1 (toumtoumtoumtouka)

Pas facile à expliquer par écrit, ce serait peut-être bien d’envisager une vidéo sur ce point… Qu’en pensez-vous ?

 

A vous maintenant : Répondez à cette simple question par exemple 🙂 Vous ferez ainsi progresser tout le monde 😉 Qu’on avance, oui, mais ENSEMBLE. Et toutes vos questions seront les bienvenues !

Si cet article vous a plu,  vous pouvez le partager avec vos amis et cliquer sur « j’aime » pour le faire savoir… Et pour recevoir toutes les publications par mail, inscrivez-vous à notre newsletter 😉

Partager, c'est une façon de remercier si ce contenu vous a aidé, si peu que ce soit 😉 Partager, c'est aussi la philosophie de ce site 😉

5 commentaires sur “5 astuces pour dépasser ses difficultés rythmiques”

  1. Oui une vidéo sur ce point serait super.

    Si j’ai bien compris, les moments où c’est plus difficile, au lieu de faire toute la mesure, on va faire juste ce qui bloque puis repartir tout doucement et inclure le reste.
    En fait c’est un peu comme une phrase en langue étrangère : on part du mot où tu as une patate chaude dans la bouche, tu répétes ce mot jusqu’à ce que tu te sentes à l’aise et tu inclut (disons un mot à la fois) pour ensuite être capable de faire la phrase complète. C’est ça ?

    1. Bonjour Coralie. Oui, c’est exactement ça 😉 Comme en diction aussi. Ça peut également devenir un jeu. Chacun donne un son, le suivant refais ce son et en ajoute un. Le suivant refais ces deux sons et en rajoute un. Etc etc. A essayer pour tester sa mémoire, bon exercice de motricité en même temps 🙂 Merci de ta question !

      1. Super j’ai pigé 😀
        Super comme exercice ça aussi pour la mémoire (on en a tous besoin), pour l’écoute aussi.

        Chouette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *